ビデオ・ゲームの結果論

De l'expérience du jeu vidéo


Poster un commentaire

A l’approche des fêtes…

Parlons un peu d’une plateforme sous le feu des projecteurs très prisée pour la puissance sans égal de son processeur, les performances incomparable de sa carte graphique et pour l’incroyable capacité de sa mémoire vive DDR3 (Double Data Rate 3rd generation Synchronous Dynamic Random Access Memory). Très axée sur le jeu On-line cette plateforme bénéficie des dernières avancées en matière de communautés de joueurs. Les accessoires qui ont la côte sont la souris, le clavier, les casques et le micro. La possibilité de savoir s’il est possible de pouvoir utiliser Linux dessus suscite un intérêt grandissant. Certes, la plupart des jeux requièrent d’être installés, mais cela permet de profiter du potentiel du hardware de manière optimale. On compte parmi les jeux d’ores et déjà disponibles dessus : Call of Duty: Ghosts, Battlefield 4, Assassin’s Creed IV: Black Flag, Need for Speed Rivals, FIFA 2014… Cette fameuse plateforme n’est autre que… … le PC! Pour un investissement initial dans les 500€/600€, customisable à souhait et marchant avec tout les périphériques de stockage (formatés ou non), le PC est ironiquement la plateforme encensée par Sony…

( http://www.ldlc.com/fiche/PB00126229.html http://www.ldlc.com/fiche/PB00099292.html http://www.ldlc.com/fiche/PB00099284.html http://www.idealo.fr/cat/9312F2857866/ddr3-ram.html)

Avec la Wii U Nintendo tente de faire évoluer le concept de « console de salon », son contrôleur principal la « Mablette » permet non seulement de profiter du concept double écran/écran tactile introduit avec la Nintendo DS, mais aussi de ceux d’écran annexe (cf. Nintendo Land : Takamaru’s Ninja Castle, Nintendo Land: Captain Falcon’s Twister Race, Zombi U, Wii Party U…) et de Gameplay asymétrique en multi-joueurs que ce soit en versus ou en coop (cf. Nintendo Land en mode multi-joueurs). Malgré l’habituelle frilosité des éditeurs tiers, les difficultés d’adaptation au développement des jeux en HD 1080p, et quelques déceptions, la ludothèque de la Wii U commence à s’étoffer. Voici un aperçu des titres exclusifs disponibles et à venir :

Nintendo Land
New Super Mario Bros U(+ New Super Luigi U)
Zombi U
Lego City Undercover
Pikmin 3
The Legend of Zelda : The Wind Waker HD
Wii Party U
Super Mario 3D World (29/11/2013)
Donkey Kong Country : Tropical Freeze (02/2014)
Mario Kart 8 (Printemps 2014)
Opus de Super Smash Bros (2014)
Bayonneta 2(2014)
« X » (2014)
Shin Megami Tensei X Fire Emblem (Période de sortie inconnue)
Opus de The Legend of Zelda (Période de sortie inconnue)
Opus de Metroid (à confirmer)


Poster un commentaire

Wii U : Les contradictions de ses détracteurs (second round)

En raison d’un lancement en-deçà de celui de la Wii et du fait que certains jeux Nintendo tardent à arriver, certains considèrent déjà la Wii U comme un échec cuisant mais considèrent la Playstation 3 qui a eu un bien pire lancement et des exclusivités quasi-inexistantes durant ses 18 premiers mois comme une réussite.

La viabilité de la Wii U qui, rappelons-nous, n’a même pas deux mois d’existence, n’a pas encore de concurrents, et a déjà deux million sellers, est fortement remise en question alors que celle de la console PS Vita qui après une année entière sur le marché, n’a pas un seul million seller et a bien du mal faire face à une concurrente directe (Nintendo 3DS) ne fait aucun doute.

Et la cerise sur le gâteau : les affirmations selon lesquelles la Wii U souffre de la concurrence indirecte des consoles de septième génération qui, par contre épargnerait la console PS Vita.


Poster un commentaire

Wii U : Les contradictions de ses détracteurs

Le prix de cette console frisant les 300€ est jugé comme trop élevé, certes comparé au prix historique de 200€ faisant partie de ce que nous pouvons appeler « Les règles d’or de Nintendo » cela peut paraître cher malgré les divers facteurs économiques, la valeur de la technologie proposée… Mais par contre le fait de devoir payer une Playstation 3/XBOX 360 à ce même prix 5 à 6 ans après leurs sorties respectives n’a apparemment choqué personne.

Les jeux des éditeurs tiers sont montrés du doigt pour n’être, à une écrasante majorité, que des portages de jeux XBOX 360 et Playstation 3, ce qui est légitime. Rappelons toutefois que pour les débuts de la Wii, de la part des éditeurs tiers, nous avions eu droit à des portages de jeux Playstation 2 vite faits/mal faits avec une implémentation catastrophique des commandes à la Wiimote. Si cette fois-ci ces portages ont des graphismes dignes de la plus puissante de leurs consoles d’origine et un Gameplay correct, ce serait déjà un véritable bond en avant ! Par ailleurs d’aucuns considèrent les portages d’Assassin Creed III et Call of Duty Black Ops II comme une chance pour la console PS Vita, alors que pour la Wii U ce serait une honte…

De plus, si la « mablette » est un concept exécrable sans avenir, pourquoi les concurrents tentent-ils de le singer ?

Acheter cette console le jour de son lancement « uniquement » pour jouer à « Nintendoland », « New Super Mario Bros U »,  « Zombi U » et/ou « The Wonderful 101 » est décrié comme étant un acte ridicule alors qu’acheter une Playstation le jour de sa sortie avec seulement un disque de démo (demo 1) est apparemment considéré comme un acte normal !

(sachant au passage qu’en plus des portages  de jeux XBOX 360 et Playstation 3, « Pikimin 3 » et « Bayonetta 2 » seront disponibles dans un avenir proche…)